Articles

Etape 17 : Les Bedigas - Cajarc

Image
Ce matin, Les 5 filles en partance du gîte pour le Gr65 marchent ensemble pour rejoindre le chemin, un détour hier tout en descente qui se transformera, évidement, en montée ce matin pour nous mettre en jambe.  Nous resterons ensemble avec Anette, Véronique, Claire pour notre dernière journée, une ambiance colonie de vacances gaie et sympathique nous accompagnera aujourd'hui.  Nous parcourons les premiers kilomètres dans la fraîcheur matinale, il a plut cette nuit et l"évaporation des eaux de pluie par le soleil de ce matin créée une fraîcheur que nous apprécions dans l'effort. Le vent se lève et nous le ressentons fortement lorsque nous atteignons la crête.  De fraîcheur on passera à froid et nous sortons les polaires. Nos gilets doivent être très heureux de voir  du paysage, depuis le départ ils n'ont vu que des gîtes et des soirées, ils étaient en boule dans le noir de nos sac tant les journées de ce mois de mai ont été chaude, leur ôtant l'occasion de se prélas

Etape 16 : Figeac - Les Bedigas

Image
Une journée originale.... Nous quittons notre roulotte et sortons du camping, direction un salon de thé pour notre petit déjeuner. A Figeac nous faisons nos emplettes pour ce midi.  Nous marchons sur le GR65, nos yeux sont maintenant exercés à rechercher sur tous types de supports un trait rouge surplombé d'un trait blanc, notre cerveau, lui est devenu expert en repérage de flèches initiant un changement de direction. Le balisage est très bien organisé sur le Gr65, il ne s'agirait pas de perdre des pélerins si cela se savait il est fort à craindre que la réputation locale en prendrait un coup, ce qui serait préjudiciable tant l'économie locale repose sur le chemin! Alors, investissement massifs de peintures blanches et rouges pour dessiner les repères  sur tous les supports : arbres, poteaux, mur, muret, pierres.... Nous sommes fières, d'une part d'avoir suivi ce balisage sans erreur et d'autres part, d'avoir sauver ( le mot est peut être un peu fort ?) des

Etape 15 : Felzins - Figeac

Image
 Il pleut,  il mouille c'est la fête à la grenouille ! Enfin on ressemble plutôt à des tortues, si on trimbale notre vie sur notre dos depuis  le début on ajoutera aujourd'hui la carapace ! Une jolie et seyante cape de pluie qui nous protège de l'humidité extérieure tout en  créant une nouvelle moiteur à l'intérieur.  Enfin vous connaissez tous le problème du KWAY... Cette jolie cape ne serait pas complète sans une belle capuche à visière. Visière qui est pratique pour protéger vos yeux de la pluie battante, cependant comme d'habitude... Cette capuche me tombe sur les yeux réduisant de manière drastique mon champs de vision, je ne peux pas dire que je ne verrai pas un éléphant dans un couloir.. Mais je peux dire que j'ai pas vu une vache à 2m de moi... Ce matin nous avons marché sur des chemins transformés en cascades.. il fallait le vivre un jour... c'est fait !  Dieu de la météo nous t'implorons de nous rallumer le soleil, et de fermer les robinets ! N

Etape 14 : Decazeville - Felzins

Image
 Demain est un autre jour, ou pas ? La matinée est morose mais au fils des pas et des efforts, sans pouvoir en expliquer la raison ni même le mécanisme les idées se mettent en ordre. Nous passerons ce matin  la frontière de 3 départements, nous sautons de l'Aveyron au Lot.  Le paysage reste identique, vallons, prés et forêts. Les prairies laissent cependant souvent  place à des champs cultivés. Le blé porte déjà haut ses épis tandis que le  mais sort à peine de terre. Les paysans s'affairent des les champs à couper le foin, les ballots restés sur place décorent le paysage. Nous passons la chapelle Saint-Roch....  Un conseil ne donner pas rendez-vous à "la chapelle Saint-Roch" sur le chemin au risque de ne jamais vous retrouver...  Nous passons la Xeme chapelle Saint-Roch de notre chemin. Nous trouvons dans cette énième chapelle une carte et une proposition au Pélerins : mettre une punaise et un petit mot pour identifier les chapelles Saint Roch connues des uns et des

Etape 13 : Nouailhac - Decazeville

Image
Nous avions le choix ce jour entre peu ou trop de km... Forte de nos expériences passées nous choisissons de faire plutôt moins que plus. Nous partons vers Decazeville avec nos amis du chemin, vers un logis aux volets bleus.  Le chemin est bordé de champs, vaches, veaux, moutons qui regardent passer le pèlerin comme d'autres regardent passer les trains. Monter, descendre reste notre quotidien. Pourquoi,  que diable, les villages sont installés en bas dans les vallées? Et les chemins en haut sur les plateaux ? Je regrette quelquefois la route des crêtes.... Nous avalons rapidement les 14 km qui nous menent à notre gîte et cette fois quittons définitivement nos amis du chemin, avec l'espoir de se revoir, une autre fois,  pour d'autres randonnées. Didier on t'attends pour une montée au grand ballon!  Bill on comprends que l'atlantique qui nous sépare sera un obstacle...  Notre arrivée au gite est fêtée en musique..  pas trop locale.... les voisins maliens ( on parcours

Etape 12 : Senergues - Nouailhac

Image
Ce matin nous partons tôt car nous voulons profiter du village de Conques que nous traverseront. Nous aurions aimé y séjourner mais impossible d'y trouver un logis.  Lever 6h30 pour un départ matinal à 7h30, nous marchons à la fraîche dans les champs. Les paysages changent après les beautés naturelles que nous avons croisés sur les plateaux de la Margeride et de L'Aubrac, les prairies laissent place aux champs cultivés. Nous arrivons à l'une des difficultés notoires de la journée : la descente vers Conques. Le chemin redevient truffé de cailloux et bordé de murets, nos pieds dérapent, il faut être prudentes. Nous croisons des marcheurs qui montent, ils ont chauds, nous aussi, nous les plaignons.... Nous ne savons pas encore ce qui nous attends plus tard.... Nous arrivons sur Conques, ce village semble tout droit sortir du moyen âge, d'un film d'aventure, d'un tableau ancien, d'une lithographie.... mais pas de la réalité... Qui a posé ici ces maisons à flan d

Etape 11 : Estain - Sénergues

Image
Reprise de la marche aujourd'hui, pour de nouveau une belle distance.  Nous déjeunons tôt, à 7h00, pour être des 7h30 sur le chemin afin de marcher à la fraîche. Nous prenons ce jour une variante du chemin, le Gr6, moins fréquentée et surtout en sous bois et avec peu de bitume comparée au Gr65 qui lui est peu abrité et 13 km sur goudron. Merci Jannot pour tous ces précieux conseils ! Sur le perron en train de mettre nos chaussures nous voyons arriver 2 compagnons de routes avec qui nous avons déjà partager hébergements et repas depuis le début de notre aventure. Rencontrer des visages connus sur le chemin évoqué toujours un plaisir. On se héle les uns les autres comme ci nous nous connaissions depuis longtemps, on s'enquiére de l'état de santé, des pieds, de la fatigue ou encore des hébergements, on se taquine lorsque l'on passe devant les uns des autres, on s'aide si besoin. Ce matin nous partons sur le chemin à 4, avec Bill et Didier. Nous resterons finalement tou